Interview avec Sarah El Hairy, jeune candidate de Loire-Atlantique


Sarah El Hairy, 28 ans, JDem et candidate de la 5ème circonscription de Loire-Atlantique

Salut Sarah,

Tu es donc candidate MoDem / En Marche sur la circo 44 05 pour la majorité présidentielle. Quel est ton parcours personnel/professionnel ?

Je suis née à Romorantin en 1989, dans le Loir et Cher, j’ai suivi la Loire pour m’établir à Nantes où j’ai fait mes études de Droit. Suite à cela, je suis partie quelques mois au Canada dans le cadre d’un accord franco-québécois, pour travailler au ministère du tourisme. Je me suis alors orientée vers le domaine humanitaire (levée de fonds pour des projets de solidarité internationale), et je suis actuellement déléguée régionale d’une coopérative de l’économie sociale et solidaire.

 

Quel est ton engagement politique actuel ? Depuis combien de temps es-tu MoDem ?

Je suis présidente de la fédération 44 du Modem depuis 2015 et adhérente depuis 2014.

 

Quels sont les sujets qui t’ont amené vers la politique ?

Les sujets qui me tiennent à cœur sont pour l’essentiel liés à l’accès à l’emploi, à l’égalité des chances et la liberté d’entreprendre. La moralisation de la vie politique est également très importante pour moi. Face à la crise de confiance vis-à-vis des élus, je crois en la capacité des citoyens à s’engager. Je crois vraiment que l’on peut changer la société grâce à l’engagement politique.

Face à la crise de confiance vis-à-vis des élus, je crois en la capacité des citoyens à s’engager.

Le MoDem se définit avant tout comme un parti Humaniste, Pragmatique et Européen. Comment comptes-tu défendre ces valeurs, partagées pour la plupart avec En Marche !, si tu es élue ?

La meilleure manière de les mettre en œuvre est de les appliquer au quotidien. Il faut remettre l’humain au cœur de la décision politique, promouvoir les valeurs de tolérance et de respect. Dans la gestion des problèmes de tous les jours, il ne sert à rien de faire des promesses irréalisables, car cela créé de la frustration et du rejet. Je pense qu’au-delà de tout dogmatisme, il est nécessaire d’apprécier les problèmes au cas par cas, pour déterminer les solutions pertinentes, sans jeu de posture, en dépassant les vieux clivages droite/gauche.

Déterminer les solutions pertinentes en dépassant les vieux clivages droite/gauche.

En soutenant Emmanuel Macron, je soutiens fortement une vision ambitieuse de l’Europe, qui doit être en capacité d’affronter les critiques qui lui sont faites, de faire évoluer son modèle pour correspondre aux aspirations des citoyens européens. De beaux, de grands projets peuvent être menés au niveau européen, donnons nous la chance de les réaliser.

 

Quels sujets aimerais-tu particulièrement défendre, pour ta circo, si tu es élue ?

Tout d’abord, le renforcement de la sécurité des personnes et des biens face à la délinquance, notamment les cambriolages. Ensuite, l’accessibilité des territoires, via le développement et l’adaptation des transports en commun aux réalités locales. Il faut penser les transports globalement, afin de travailler sur l’articulation entre les véhicules particuliers et les transports en commun. Le développement des énergies renouvelables me parait également être une chance pour ma circonscription, source d’emploi, source d’indépendance. Enfin, j’aimerais favoriser le développement d’un cadre économique et juridique favorable à la création d’entreprises dans le domaine de l’économie sociale et solidaire.

 

Quels sujets aimerais-tu particulièrement défendre, pour la France, si tu es élue ?

La lutte contre le chômage de masse : il faut faciliter l’accès aux emplois en favorisant leur création. Parallèlement, je défendrai tout particulièrement le développement de la formation à destination des chômeurs de longue durée, afin de favoriser leur retour à l’emploi.

Je défendrai tout particulièrement le développement de la formation.

L’égalité des chances me parait également fondamentale dans une société qui doit permettre à tous de se réaliser. Il faut adopter une politique en matière d’éducation qui réussissent à faire la synthèse entre l’apprentissage de bases solides et la nécessité de développer les filières d’avenir, notamment dans le domaine du numérique.

 

Quels sujets aimerais-tu particulièrement défendre, pour la jeunesse, si tu es élue ?

Il faut donner accès à la culture pour tous et ceci dès le plus jeune âge. Par exemple, les langues doivent être enseignées le plus tôt possible afin d’en faciliter l’apprentissage et rectifier les inégalités que se mettent en place très tôt.  Une autre manière de créer l’égalité des chances dans l’éducation sera par le renforcement des bourses.

Enfin, je défendrai le développement de l’alternance ainsi que la revalorisation de l’apprentissage.

 

Son compte Twitter : https://twitter.com/sarahelhairy

Son compte facebook : facebook.com/elhairy.sarah

Son compte Youtube : https://www.youtube.com/channel/UChF4zw3XZoJ6vQM1Lc7NDWQ

Laissez un commentaire