Pour l’extension de la PMA aux couples de femmes


Les Jeunes Démocrates se prononcent pour l’ouverture des techniques d’AMP aux couples de femmes, dans les mêmes situations de famille que les couples hétérosexuels.

 

L’AMP (pour aide médicale à la procréation) désigne un ensemble précis de techniques médicales permettant à une femme d’être inséminée, notamment l’insémination artificielle et la fécondation in vitro. A l’heure actuelle, seuls certains couples hétérosexuels ont accès à ces outils médicaux. Cela contraint de nombreux couples de femmes à se rendre à l’étranger, en Belgique ou en Espagne notamment. Nous souhaitons que cette situation change.

 

Ce sujet fait l’objet de débats depuis de nombreuses années. François Hollande voulait inclure ce point dans loi dite « mariage pour tous », mais a finalement renoncé. Emmanuel Macron s’est montré au cours de la campagne présidentielle plutôt ouvert sur la question. Et en juin 2017 est arrivé un avis très attendu, celui du Comité consultatif national d’éthique (CCNE). Dans cet avis, le CCNE se prononce notamment pour l’ouverture des techniques d’AMP aux couples lesbiens.

 

Dans l’Union européenne, douze pays ont déjà adopté une législation favorable à l’ensemble des couples. Au sein de la population française, cette mesure est accueillie favorablement par plus de trois Français sur cinq. Au sein de notre mouvement, François Bayrou et d’autres personnalités se sont prononcés pour cette solution depuis des années. Il est essentiel que la France s’adapte aux évolutions de la société mais aussi aux évolutions de la jurisprudence des instances juridiques françaises et européennes.

Qui a accès à la PMA en Europe?

Il est donc temps de franchir le pas, et nous pensons que ce Gouvernement et ce Parlement ont tous les éléments en main pour le faire. Les Jeunes Démocrates soutiendront tous les efforts en ce sens.

 

Quelles conditions ?

Actuellement, les techniques d’AMP sont réservées aux couples (mariés ou en situation de concubinage depuis au moins deux ans) composés d’un homme et d’une femme en âge de procréer et qui souffrent d’une infertilité médicalement constatée ou bien qui risquent de transmettre une maladie grave à l’enfant. L’assurance maladie prend en charge la PMA à 100%, à condition que la femme n’ait pas dépassé les 43 ans.

 

Nous souhaitons que les même conditions s’appliquent pour les couples de femmes. Dans l’éventualité d’une infertilité médicalement constatée de la mère porteuse choisie (au sein du couple), ou d’une pathologie transmissible à l’enfant, cette prestation serait prise en charge à 100%. Dans le cas contraire, la prestation pourrait être à la charge des bénéficiaires.


Rejoignez-nous sur notre groupe Facebook pour partager votre avis

Laissez un commentaire