Un MoDem requinqué par sa jeunesse


Le journal L’Alsace signait il y a un mois un article intitulé « Un MoDem requinqué », évoquant notamment la récente accession de Yann Werhling à la tête du Mouvement Démocrate. Le renouveau se poursuit depuis au sein des instances départementales, et les Jeunes Démocrates font partie intégrante de ce processus.

Le Conseil National compte ainsi 24 jeunes aux parcours différents

À 28 ans, Sarah El Haïry a été élue députée et présidente de la fédération MoDem de Loire-Atlantique. Elle est à l’image d’un rôle nouveau et capital qui se dessine, suite à la place inédite du parti dans le paysage politique actuel, pour les Jeunes Démocrates.

Les « aînés » en ont conscience, et accompagnent ce mouvement. Lors de l’élection de Fabien Robert à la tête de la fédération de Gironde, son prédécesseur Joan Taris a pris le temps de souligner l’importance de leur activisme : « leur militantisme permet de mener des actions concrètes, sans lesquelles la politique demeure très virtuelle », affirme-t-il.

Fabien Robert, n’étant lui-même âgé que de 32 ans, incarne également cette dynamique. Engagé derrière François Bayrou depuis ses 15 ans, son investissement se retrouve dans les postes qu’il occupe au nom du MoDem : Maire-adjoint de la Ville de Bordeaux en charge de la Culture et du Patrimoine, Maire-Adjoint de quartier et Conseiller Métropolitain. Son nouveau mandat, pour lequel il a promis de nombreuses actions de proximité, lui offre les moyens de défendre davantage encore les convictions centristes sur son territoire.

Le renouveau s’étend même au-delà des frontières. Clément Blain, âgé de 29 ans et résidant au Danemark, a récemment été élu secrétaire fédéral des Français de l’étranger. Il énonce : « ma première ambition est de participer à réduire ce vide entre la société et ses décideurs en améliorant la visibilité des élus de notre majorité (MoDem et alliés), des militants, et des outils à leur disposition pour échanger ».

Pour ce faire, les Jeunes Démocrates comptent sur une de leur principale force : leur diversité. La vie professionnelle de Clément Blain n’est pas tournée vers la politique : il est manager dans un service client, et déclare venir « d’un milieu social pour qui le monde politique semble éloigné ». Romain Désiré dit Gosset, âgé de 28 ans et élu dans la Manche, a travaillé au sein d’une entreprise avant de devenir professeur. Sur 180 membres, le Conseil National du Mouvement Démocrates compte ainsi 24 jeunes aux parcours différents. Cette hétérogénéité leur permet ainsi de s’adapter à la réalité des terrains sur lequels ils militent.

À l’heure d’un MoDem présent dans la majorité gouvernementale et dont les valeurs sont désormais brandies par 47 parlementaires, l’importance des Jeunes Démocrates est décuplée. L’objectif est désormais lancé : rendre visibles et concrètes les idées ainsi que les propositions du parti pendant plus d’un an, et être tout à fait rodé lors des prochaines échéances électorales à venir : européennes en 2019 et municipales en 2020.